Claude Allain

« Arrière petit fils, petit fils et fils de tailleur, il avait là une hérédité qui l’aurait poussé à tirer l’aiguille toute sa vie si « le coquin de sort » n’en avait pas décidé autrement. Ses premiers cris ? Claude n’en a pas eu ! Claude ne parlait pas. Il attendait d’avoir quelque chose à dire.

Son grand père expliquait à ses amis. -Tu vois lui, il ne parle pas. Il danse…regarde- le !  On comprend tout ce qu’il veut dire, pas vrai ?

Dès l’âge de 6 ans, son Pépé le prend par la main et va l’inscrire au conservatoire de danse de la place Louis Blanc, à Toulon. La suite va vite, très vite.

La danse, oui, mais aussi, le chant, le théâtre, l’opéra, le cirque, le patinage artistique, le cabaret. Toujours à Toulon ou dans la proche banlieue : Saragosse, Miami, Béziers, New-York, Montpelier, Berlin, Paris… et la course continue.

En prenant de l’âge, il écrit des contes pour les enfants, des pièces de théâtre, des revues de music-hall, un roman. Il traduit de l’espagnol une pièce et des poésies. Il signe des mises en scène, réalise un court-métrage. Il se voit confier des rôles passionnants.

Une amie dira de lui : C’est un artiste protéiforme  !

La passion de la scène, l’amour de ce métier, la création font de cet homme discret, un homme heureux qui traverse sa soixantaine, tout simplement. »

Voilà vous savez tout … ou presque !

Les livres audio lus par Claude Allain

Invité de