L’importance de l’interprétation dans un livre audio

Mes premières expériences avec les livres audio :
J’ai appris à aimer le livre audio, il y a environ une dizaine d’années.
Je connaissais ce support depuis bien plus longtemps, mais mes toutes premières expériences m’ont apportées d’avantage de déceptions que de plaisirs :

  • Choix des livres limités,
  • Voix du comédien qui ne correspond pas à l’histoire,
  • Manque d’implication du comédien en ce qui concerne l’interprétation.

Le style de livre qui m’a donné envie de redécouvrir cette manière de lire est d’un genre bien particulier de plus en plus difficile à trouver :
avec de la musique par moment lu à plusieurs voix, et quelques bruitages.

Bien que j’ai une très large préférence pour ce style de livre audio, j’ai depuis élargi mes horizons et parviens maintenant à en écouter avec parfois, uniquement la voix d’un seul comédien.

Il n’y a pas que ce genre du livre qui m’en a fait aimer l’écoute, il y a également la façon plus agréable de lire de ceux-ci. Aujourd’hui, je ne saurai plus me passer de ce support car n’étant pas uniquement utilisé par des personnes atteintes d’un handicap visuel, le livre audio offre bien plus de choix que le livre en braille et est surtout bien moins encombrant et moins coûteux.

Lire vite, ou pas ?

Dans certains cas, il peut être plus ou moins agréable qu’un livre soit lu de façon plus ou moins rapide, par exemple selon l’histoire, les actions qui s’y déroulent…

  • Par exemple : Dans le cas d’un thriller on préférera une lecture un peu plus rapide à certains moments, plus entraînante.
  • À l’inverse, on aura tendance à préférer une lecture plus tranquille, plus reposante pour un roman de terroir.

Au même titre que la vitesse, il est des livres où certains comédiens laissent bien trop de silences, ce qui peut à la longue être assez désagréable.
Certes, les silences peuvent être nécessaires dans certains cas, pour installer une ambiance effrayante, un moment de suspense… Mais certains comédiens en usent et en abusent même dans des romans plus légers, rythmés, ce qui fait qu’ils peuvent également devenir frustrants, surtout lorsqu’il n’y a absolument pas de musique ni aucun bruitage pour meubler le livre audio .

Un silence oui, mais pas entre chaque phrase et surtout, pas trop long!

Quelle voix, pour quelle type de livre ?

Comme cité précédemment, le choix d’une voix pour la lecture d’un livre audio est vraiment très importante.
Certaines ne conviendront pas du tout, bien que le comédien soit doué.

Un exemple concret :

On préférera faire lire un thriller à une personne n’ayant pas une voix trop reposante, trop douce et de ce fait n’arrivant pas à transmettre la peur, l’adrénaline de ce genre de littérature, ce ne sera pas assez crédible pour l’audio lecteur (personne écoutant le livre audio ).

On ne fera pas non plus lire un livre philosophique du genre « vivre heureux en paix avec soi-même » à une personne ayant une voix morne, peu souriante.

On ne fera pas non plus lire un livre philosophique du genre « vivre heureux en paix avec soi-même » à une personne ayant une voix morne, peu souriante.

On ne choisira pas non plus une voix trop mûre pour lire un roman dont la principale héroïne est une adolescente de seize ans (comme j’ai pu l’entendre dans « Divergente » celle-ci n’était absolument pas adaptée et donc peu crédible dans sa lecture même si elle était assez agréable.)

Ces exemples peuvent vous paraître stupides, « vous pouvez penser que cela n’arrive jamais et que tous les lecteurs ou du moins, presque tous ont été choisis correctement ». Or, il n’en est pas toujours ainsi, loin de là. Certaines de mes écoutes, m’ont données l’idée de ceci :

Bien lire en respectant les pauses, la ponctuation, les inflexions de voix, cela ne suffit pas pour donner envie de plonger dans une histoire. En effet, un mauvais choix de voix peut vite tout gâcher.
C’est pourtant ce qu’on pu croire certains éditeurs.
Fort heureusement, cette tendance tend à s’inverser, à mon grand soulagement…

Une lecture vivante ou neutre ?

Le plus rédhibitoire lors de l’écoute d’un livre audio (du moins en ce qui me concerne) reste la lecture trop neutre. En somme : un comédien qui ne vit pas assez son histoire.
Je pense que le fait d’entrer dans la peau des personnages reste la choses la plus importante.

Le comédien peut avoir une jolie voix, une excellente diction, s’il ne vit pas ce qu’il lit, si il ne s’approprie pas les personnages, cela reste à mon sens une lecture creuse, sans intérêt et dans ce cas je préfère encore lire un livre papier, cela donnera le même effet.

Certes, beaucoup me répliqueront, que le livre audio n’est pas un film.
Soit, mais quel est donc l’intérêt d’un livre audio si il est simplement lu de façon quasi neutre ?
Quel est dans ce cas l’intérêt de le faire lire par un comédien ?

Je ne dis pas qu’il faille surjouer… non. Mais donner un minimum de consistance aux personnages, modifier sa voix afin que l’on puisse les reconnaître et les imaginer.

Le lecteur(e)s se doit encore d’avantage de rendre sa lecture vivante en l’absence de musique, mais je constate malheureusement qu’on est assez souvent loin du compte, bien que quelques progrès soient observés ces dernières années ; ce qui me donne bon espoir pour la suite.

Lire seul, ou à plusieurs ?

Voilà une question dont je débat assez régulièrement avec des personnes aimant la lecture audio. Quelques éditeurs, ont fait le choix de faire lire des livres à plusieurs voix « les hommes, interprétant des hommes, les femmes, des femmes » et d’autres, à une seule voix.

Il existe également un troisième cas de figure que j’ai pu observer chez des éditeurs dont j’ai du mal à comprendre l’utilité :
Faire lire des livres à plusieurs voix. Non pas pour que les hommes interprètent des hommes et les femmes des femmes, non. Mais tout simplement, pour différencier des époques. Par exemple, une partie de l’histoire se déroulant en l’an 2000 et une autre en 1950.

Là aussi, chacun aura ses petites préférences, mais pour ma part je préfère nettement les livres lus à plusieurs voix, où les hommes et les femmes lisent ensemble en interprétant leur propre sexe ; c’est plus vivant et plus crédible d’entendre deux personnages qui se donnent la réplique plutôt que de n’en entendre qu’un seul.

Certains pensent qu’en faisant lire plusieurs personnes dans un même livre ça peut nuire à notre imagination. Je ne suis pas de cet avis. Au contraire, je trouve plutôt qu’il est plus simple d’imaginer une femme interprétée par une femme et un homme par un homme, qu’un seul comédien « aussi professionnel soit il » qui se charge d’interpréter la totalité de l’oeuvre.

Cela dit je préfère encore entendre un comédien seul, que deux comédiens lisant sans se donner la réplique afin de marquer les époques de l’histoire, car cela me frustre ; je me dis toujours « cela serait mieux si ils dialoguaient ensemble à ce moment du livre ».
Au moins, lorsqu’il est seul, je n’ai pas le loisir de penser à ce genre de chose.

En conclusion

Malgré certains faits pouvant gâcher l’écoute d’un livre audio, j’en lis de plus en plus.
Non seulement parce que leur qualité s’améliore d’année en année, mais également car de plus en plus de titres sont disponibles.

Toutefois, « et il s’agit d’un avis tout à fait personnel » je pense que les éditeurs devraient d’avantage laisser s’exprimer la créativité de leurs comédiens, les laisser libres d’entrer totalement dans la peau de leurs personnages, bien que je conçoive tout à fait qu’il faille donner un minimum de directives de lecture.

À propos de Frédérique

Audio lectrice depuis plusieurs années, la lecture est un domaine qui la passionne tout particulièrement. Voir son profil →